Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.      

Principales règles d'acceptation des crédits

Le Taux d'endettement constitue quasiment le critère le plus important qui va être regardé par l'Organisme prêteur.

Ce coefficient correspond au poids que va représenter votre futur crédit (ajouté aux autres crédits déjà éventuellement souscrits), et rapporté à la somme de vos revenus imposables.

Les revenus imposables représentent vos revenus, tels qu'ils apparaissent sur votre avis d'impôt ou vos bulletins de paie, sous l'appellation "revenus nets imposables".

Plus votre endettement est faible et meilleures seront vos chances d'obtention du crédit.

Généralement, la limite d'acceptation se situe aux environs de 33 %. Au-delà de ce seuil, il est communément admis que le dossier est considéré comme "difficile".

Dans certaines situations, Il est toutefois possible d'obtenir un crédit avec un taux d'endettement plus élevé :

  • Si le montant de vos charges avant souscription du crédit atteint déjà le montant du crédit que vous sollicitez, et que vous parvenez à couvrir vos dépenses sans difficulté.
  • Si vous avez moins de 35 ans et que votre profil de revenu est évolutif (jeune diplômé de l'enseignement supérieur).
  • Si vos revenus sont importants, une autre notion peut entrer en ligne de compte pour accepter un taux d'endettement plus élevé : le reste à vivre. Il s'agit des revenus disponibles après déduction des crédits et éventuelles pensions alimentaires dues. Cette notion est aussi fonction du nombre de personnes à charge dans le foyer.

Critères les plus importants dans l'attribution d'un crédit

Avant de vous accorder ou non un crédit, les Banques vont regarder et analyser un ensemble de critères liés à votre situation.

A partir de cette analyse, elles vont déterminer votre profil d'emprunteur puis, dans le cas d'une acceptation de financement, déterminer les conditions financières du crédit.

Voici les critères généralement reconnus comme les plus importants :

1 - Votre capacité à produire un apport personnel

L'apport personnel dont vous pourrez justifier attestera d'une part, de votre capacité à épargner, mais montrera également votre niveau d'implication dans le projet.

Par ailleurs, l'apport personnel que vous amènerez diminuera le risque de la Banque, puisque celle-ci devra vous prêter une somme inférieure à la valeur totale du bien financé.

2 - La pérennité de vos revenus

La précarité ou non de votre emploi demeure bien sûr, un facteur clef pour les organismes prêteurs.

Ainsi, pour les emprunteurs dont les revenus proviennent de leur travail, la nature de leur contrat de travail est primordiale. Un contrat de travail à durée indéterminé (CDI) est dans la plupart des cas une condition préalable à l'obtention du crédit.

De même, l'ancienneté dans l'entreprise dont vous pourrez justifier constituera un élément très important. Pour les travailleurs indépendants, une ancienneté de trois ans est habituellement exigée.

3 - Votre comportement financier

L'analyse de vos derniers relevés bancaires permettra très facilement au Banquier de se faire une idée sur votre rapport à l'argent. Il est bien évident que si au cours de la période étudiée, vos dépenses ont été supérieures à vos revenus, alors ce dernier hésitera plus à vous prêter une somme. Surtout si la mensualité représente un saut de charge important par rapport à votre situation actuelle.

4 - La durée du prêt et le taux

Plus le prêt sera souscrit sur une période courte, et plus le risque de la Banque sera faible. Il est bien évident qu'un prêt souscrit sur une période de 10 ans exposera moins la Banque qu'un prêt accordé sur une période de 25 ou 30 ans. L'incertitude sur une longue période étant par définition bien plus grande, le taux augmente généralement avec la durée de l'emprunt.

Néanmoins, le partenaire financier de VEFA Immobilier accepte facilement des durées de financement comprises entre 25 et 40 ans.

5- L'âge de l'emprunteur

Les risques de décès, d'invalidité ou d'incapacité de travail augmentant naturellement avec l'âge, le coût de l'assurance est directement lié à l'âge auquel est souscrit le prêt.

En conséquence, la prime d'assurance augmente par tranche d'âge.

Néanmoins, notre partenaire financier est susceptible d'assurer votre prêt dans des conditions satisfaisantes, et ce jusqu'à 80 ans.

6 - La valeur de votre acquisition

Au-delà des chiffres, la banque portera une attention particulière à la qualité de votre projet.

Spécialisé dans le financement immobilier, notre partenaire a une connaissance assez fine des différents marchés immobiliers, et l'acquisition d'un bien neuf constitue indéniablement un gage de sécurité, concernant la valeur patrimoniale de votre investissement.

Si au contraire, il devait estimer que le bien que vous projetez d'acheter est acquis à un prix supérieur à sa valeur de marché, un apport personnel comblant la différence entre le prix d'acquisition et la valeur de marché serait susceptible de vous être demandé.

 

Besoin de plus d'informations ?

Remplissez le formulaire ci-dessous pour obtenir la documentation ou demander à être contacté.

*
*
*
*
*
*
*
* Champs Obligatoires